La compagnie de Zaza aime correspondre et echanger avec les auteurs qu'elle met en scène. Nous vous faisons partager cet échange qui nous tient particulièrement à coeur.

 


* Echange par lettres avec René de Obaldia auteur des Innocentines.

[...]
Nous sommes une petite Compagnie de Théâtre lyonnaise qui en 2002 a créé un spectacle autour du recueil « Les Innocentines » que vous avez écrit. Ce spectacle a tourné pendant 2 ans dans des salles de théâtre, centres aérés, écoles primaires. Ce recueil fut pour nous une formidable source vive pour stimuler notre imagination et notre inspiration créatrice. Nous avons partagé avec notre public le plaisir de découvrir ou redécouvrir ces poèmes et ces comptines, ces petites histoires légères, drôles, pathétiques mêlées de rire et d’émotions avec chacune son propre univers que nous avons essayé de restituer dans une mise en scène à la fois libre, respectueuse et fidèle à votre pensée.
En tant que Compagnie de théâtre nous cherchons quand cela est possible à rencontrer
les auteurs vivants dont nous adaptons une œuvre. Le lien entre un auteur et notre Compagnie de Théâtre ne s’arrête pas au règlement des droits d’auteurs. Le plaisir de la rencontre avec son auteur est aussi grand que celui de jouer une de ses œuvres. J’aime à me souvenir d’une idée émise par un auteur dont j’ai joué un texte : « J’ai une maison dans chacun des endroits où est montée une de mes pièces. » Dans cet esprit, nous sommes très heureux de pouvoir vous rencontrer et d’avoir l’honneur de vous remettre en souvenir le texte de notre spectacle, un dossier de presse et un DVD
.[...]

Réponse de René de Obaldia

[...]
Merci, je suis bien sensible à votre démarche, et vous présente mes voeux de nouvel an 2007 les plus exellents .
Veuiller les partager avec la vaillante troupe de la compagnie de Zaza. "

 

Retour à l'accueil